ABSTINENCE

 

Penser...
Au rythme des cauris
sur les feux d'un soir
Le rire macéré des fétiches fascinés
Dans le vestige des ombres
Abandonner...
Les caresses charnelles
De tes paumes brûlantes
Au secours de mes délires
Dans la frénésie des corps en sursaut
Oublier...
Le souvenir de ton regard enflammé
Caressant mon souffle effréné
Le rire fascinant de tes yeux
Et la virilité de ton corps éveillé
Pour m'abstenir
Je m'offre à ces douces heures
Ces heures immortelles
Suspendues au souvenir têtu
Des ultimes confidences

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. aboubacar mamadou sangare (site web) 12/12/2009

toutes mes sinceres salutations et encouragements dans l'exercise de votre proffession. Surtout une femme accrochee a une plume

2. Naze 10/07/2011

Un des rares poèmes de Zeinab Diallo que j'ai pu trouver sur internet.Bise.Mag

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site